Paul D. Miller – Viral Sonata

Sous-titrée « An inventory of effects », la Viral Sonata de Paul D. Miller a été composée en 1997 à l’occasion de la Whitney Biennial de New York. On y entre comme dans une bonbonnière de boules de coton avec le Prologue du « Duchamp Effect » et sa mélodie voisine de Twin Peaks, enchaînée avec les arpèges au sitar d’Indra’s NetInvisual Ocean foule les terres de FSOL et Colophon carrillonne un peu comme Colleen ; entre temps on a tenté d’identifier Xenakis ou Russolo (cités dans le livret parmi les sources d’inspiration de l’auteur) le long de ces 15 morceaux illbient, truffés de collages et enchaînés avec la précision d’un DJ monomane… La performance est érudite mais pesante, plus terre à terre que The Orb’s Adventures Beyond The Ultraworld et moins aérienne que Music for Airports.