Orchestral Manœuvres in the Dark – Orchestral Manœuvres in the Dark

Groupe de new wave emblématique des années 80, OMD se forme en 1979 autour des amis d’enfance Andy McCluskey (chant, basse) et Paul Humphreys (chant, claviers), rejoints par le saxophoniste Martin Cooper et le batteur Malcolm Holmes. Leur premier album éponyme voit le jour l’année suivante, qui contient le single Electricity paru chez Factory où est également Joy Division, une chanson où ils préfèrent le solaire au nucléaire… Une voix chargée en échos et des boucles de pulsations dominent ce disque aux textes réfléchis, entre retrouvailles inabouties (Almost) et questions existentielles du duo fondateur (The Messerschmitt Twins) ; le tempo variant vers la pop (Julia’s Song) autant que le maussade avec Pretending to See the Future qui ressemble à All Shook Up d’Elvis au ralenti ! Moins brumeuse que la cold wave de Cure ou Cocteau Twins, la musique d’OMD prend sa source à la fois chez Neu! et Gary Numan qui les a soutenus à leurs débuts.