Orbital – In Sides

Paru en 1996, le quatrième album d’Orbital inaugure un style à lui tout seul, unique dans leur discographie et ou chaque morceau surpasse le précédent, construit sur un scénario d’une inquiétante gaité. Les pulsations étouffées de The Girl With the Sun in her Head annoncent la couleur au sein d’un mix de voix étourdissant, la mécanique infernale de P.E.T.R.O.L propulse vers les clochettes de The Box, ingénues comme une boîte à musique doublée d’un drone. Nous voilà sur une route de montagne en pleine nuit, avec l’atmosphérique Dwr Budr lorsque surgit la lenteur étoilée d’Out There Somewhere? et ses vocalises à la Cocteau Twins ; la voiture n’a plus de freins mais ça ne fait rien car la route a elle aussi disparu, jusqu’à l’échappée finale, entêtante et libératrice… Ambient et downtempo, excessivement sobre et mélodieux : In Sides s’écoute fort ou bien au casque. Ne rien prévoir d’autre pendant 72 minutes.