Orbital – Diversions (ep)

Deux semaines après la parution des Peel Sessions et cinq mois avant son prochain album Snivilisation, Orbital surfe sur la vague en déployant une heure de Diversions. Six morceaux longue durée où les trames sonores des frères Hartnoll prennent leurs aises, revues par leurs soins sur des morceaux déjà esquissés dans les Peel Sessions, mais aussi confiées au DJ belge CJ Bolland (Lush 3.5) et surtout à Underworld, les britanniques de Cardiff proposant un Lush 3.3 à leur image, 13 minutes qui n’en finissent pas de culminer et annoncent le génie dont ils feront preuve trois ans plus tard avec Born Slippy… Comme son nom l’indique, Diversions n’est pas indispensable, mais quand on a aimé les deux premiers albums d’Orbital, il en fait partie comme une extension naturelle.

acheter ce disque