On part

On part transporte à la fois par sa phraséologie particulière, pour ne pas dire expérimentale, par ses tournures ludiques et enchanteresses. Le lecteur est un peu bousculé par les vingt premières pages, puis prend progressivement goût aux va-et-vient d’une écriture si spécifique… et si attachante. Celui qui accepte d’aller au-delà de la provocation de certaines formules poussant à son extrême la pulsion érotique accède alors à une sorte d’esthétique post mortem profondément bouleversante. On lit Spielberger comme on se jette à la mer : de préférence sans savoir nager car on est assuré par la suite d’être chahuté, tiraillé, fouaillé, ballotté d’une vague terminologique cinglante à une autre dans la houle romanesque qui vous submerge. Un récit sans concession aucune, exigeant et stupéfiant.

Lire, Frédéric Grolleau

roman
139 p.
Editions Zéro Heure
ISBN 2745416596