Nurse With Wound – Salt Marie Celeste

Dans la famille des compositeurs avant-gardistes je demande Steven Stapleton, né à Londres en 1957 et plus connu sous le nom de Nurse With Wound. Sa carrière débute en 1979, dans le sillage des Throbbing Gristle et avant Stereolab avec lequel il collaborera, et plus tard encore aux côtés de Faust où son penchant pour les assemblages expérimentaux trouvera à s’épanouir entre bruitisme et musique industrielle, ambient et classique… Publié en 2003, Salt Marie Celeste contient un seul morceau de 62 minutes où le temps se délite entre nos tympans, une progression où les incidents se superposent par vagues successives dans une sculpture fantomatique ; tel un vaisseau sonore à la dérive dans ce maelstrom où rompent les cordes et ploient les mâts… Une traversée neutre où l’auditeur est prié d’ajouter sa poésie, une heure où l’on sent concrètement ralentir les battements de son cœur… Dédié au naufrage du voilier américain « Mary Celeste » en 1872, ce disque substantiel fait parfois songer à The Sea and the Bells, mais sa radicalité le situe plutôt entre La Création du Monde et I am Sitting in a Room.