Nino Rota – Movies

Né à Milan en 1911, Nino Rota est un compositeur de musique classique italien. Il étudie au Conservatoire et compose un oratorio à l’âge de 12 ans, obtient une bourse sept ans plus tard et part étudier au Curtis Institute de Philadelphie. Auteur de symphonies et de concertos, son nom est d’abord associé à sa production pléthorique de musiques de film, dont la quintessence a été regroupée sur ce disque paru chez CAM en 1984… Le thème du Parrain ouvre l’anthologie, sa mandoline convoquant aussitôt les images de la trilogie de Coppola ; puis il y a l’accordéon de Rocco et ses Frères soudain pris dans le tumulte des cordes, avant quelques morceaux choisis de sa collaboration avec Fellini : de La Strada et sa trompette éclatante à la célèbre fanfare de Huit et Demi, son accélération comme à la parade d’un cirque ; sans oublier La Dolce Vita dont l’orgue sautillant aurait très bien pu illustrer un film de Tati… Moins connus, j’aime aussi l’élan romantique de La Mégère apprivoisée d’après Shakespeare ou encore la douceur enjouée de Juliette des Esprits, parmi d’autres vignettes mélodramatiques indispensables à la discothèque du cinéphile qui se respecte, aux côtés de Chaplin et Morricone.