Harry Nilsson – The Very Best of

Né à New York en 1941, Harry Nilsson est un chanteur et guitariste américain. Si la critique est au rendez-vous des ses premiers albums, le public ne suit pas jusqu’à ce que les Beatles déclarent en 1968 qu’il est leur chanteur américain préféré. Il n’en fallait pas davantage pour propulser Nilsson aux sommets, cette même année 1968 avec le bijou folk Everybody’s Talkin’, emprunté à Fred Neil et indissociable du film non moins culte Midnight Cowboy de John Schlesinger… Trois ans plus tard, sa reprise de Without You fait un nouveau carton, hymne à l’amour originellement interprété par les Badfinger ; très à l’aise aussi avec la tendre All I Think About is You… Entre Watertown et Fairytale, ces trois titres justifient à eux seuls l’acquisition de cette anthologie, complétée de morceaux plus confidentiels souvent réjouissants (Moonbeam Song, Cowboy, Mother Nature’s Son, Joy) « I can’t live, if living is without you… »