Niccolò Paganini – Concerto pour Violon n°1

Surnommé « le plus grand violoniste de tous les temps », Niccolò Paganini est un compositeur italien né à Gênes en 1782. Son apprentissage commence à l’âge de 5 ans, sous les yeux d’un père sévère, aboutissant à un premier concert trois ans plus tard… Compositeur acharné, ses pièces pour violon se comptent par centaines, à travers lesquelles il va révolutionner la pratique de l’instrument. Il a écrit son premier Concerto pour Violon à 35 ans, articulé en trois parties d’une grande musicalité, où son violon semble doté de cordes vocales ; des sons que je n’avais jamais entendus avant, émancipant mes oreilles plutôt habituées à Sibelius… Pour exécuter un tel programme il fallait un autre virtuose, en l’espèce le sibérien Maxime Vengerov sous la baguette du non moins qualifié Zubin Mehta, lesquels font durer le plaisir sur ce disque où figure aussi la printannière Havanaise de Saint-Saëns, ainsi que Carmen Fantasie de Franz Waxman, connu pour ses revisitations cinématographiques et que l’on retrouvera plus tard dans un épisode de la Twilight Zone.