Neil Diamond – The Best of

Né à Brooklyn en 1941, Neil Leslie Diamond est un auteur-compositeur-interprète américain. En 1965, il commence par écrire des chansons qui seront reprises par d’autres groupes, comme les Monkees qui populariseront I’m a Believer ou encore Elvis Presley et Sweet Caroline. Son premier succès en tant qu’interprète est Solitary Man, il a publié plus de trente d’albums depuis 1966… Le présent Best of regroupe 20 chansons écrites entre 1968 et 1972, une période condensée mais qui correspond bien au meilleur de sa production. Song Sung Blue et ses chœurs à la Morricone, Holly Holy repris dans le film Holy Smoke de Jane Campion, Girl You’ll be a Woman Soon qui a connu une seconde jeunesse grâce à la version du groupe Urge Overkill pour le Pulp Fiction de Tarantino : les tunes de Diamond se prêtent bien à l’illustration cinématographique. Je n’oublie pas Mr. Bojangles et The Last Thing on my Mind, où l’on voit que Neil était aussi à son aise dans l’interprétation des classiques. On évitera par contre l’adaptation de Ne me Quitte Pas, écrite par Rod McKuen et que Sinatra avait déjà singée deux ans plus tôt.