Monty Alexander & Sly and Robbie – Monty Meets Sly and Robbie

Monty Alexander est un pianiste de jazz jamaïcain né à Kingston en 1944. Il apprend le piano à 4 ans, déménage à New York où il accompagne Frank Sinatra au club Jilly Rizzo. Son premier album paraît en 1964, Alexander The Great sur le label Pacific Jazz Records. De nombreux autres disques suivront, Alexander a créé plusieurs trios et se produit régulièrement en Europe… Il est aussi à l’origine d’un groupe de reggae dans les années 90, et en l’an 2000 invite le duo jamaïcain Sly Dunbar et Robbie Shakespeare, batteur et bassiste reggae réputés pour avoir produits ou figuré sur des milliers d’albums. Le résultat s’intitule Monty Meets Sly and Robbie, un album où jazz et reggae fusionnent d’une manière peu courante et très fluide, grâce à cette section rythmique aux accents dub. La reprise de Chameleon d’Herbie Hancock, Moanin’ d’Art Blakey et The In Crowd comptent parmi les trésors de ce disque qui fait aimer le jazz, et m’a donné envie de découvrir d’autres compositeurs.