Miles Davis – Sketches of Spain

Paru en 1960, Sketches of Spain marque la troisième collaboration entre Miles et Gil Evans. Partis pour adapter le Concierto de Aranjuez, un adagio pour guitare signé du compositeur espagnol Joaquín Rodrigo ; ils revisitent l’œuvre de Manuel de Falla ainsi que d’autres morceaux de folk traditionnel et vont aboutir à un album cuivré, aux sonorités ensoleillées et avec des castagnettes… L’Adagio séduit par sa longue exposition, Will o’ The Wisp est espiègle quand il ralentit ; et même si Saeta aurait pu se dispenser de nous faire la revue des troupes, la procession de Solea rehausse le niveau d’un album parfois aussi rutilant que Porgy and Bess, mais avec une harmonie plus heureuse entre ces croquis espagnols que l’on prend plaisir à feuilleter comme l’on jouerait avec un éventail… La pochette reprend le visuel du vinyle tandis que le livret est truffé d’infos et de photos qui permettent de se plonger dans l’époque, comme toutes les rééditions Columbia des albums de Miles Davis.