Miles Davis – Kind of Blue

Enregistré avec John Coltrane au saxophone ténor, Paul Chambers à la contrebasse et Bill Evans au piano (à ne pas confondre avec Gil), Kind of Blue paraît en août 1959. Considéré comme l’un des meilleurs disques de jazz, ses cinq parties sont interprétées avec tant de naturel qu’elles se fondent en un mouvement continu vers la légèreté, entre les points culminants que sont So What et All Blues. Confortant l’approche technique entamée un an plus tôt avec l’album Milestones, des sommets d’improvisation ont été atteints et l’on sent que l’instant est précieux, c’est d’ailleurs un disque très agréable à écouter ; mais n’étant pas assez versé dans le jazz modal pour en apprécier toutes les subtilités, j’ose dire que si cet album est une mécanique de précision, la coulée de miel manque un peu d’aspérités.