Michael Nyman – Le Cuisinier, le Voleur, sa Femme et son Amant

Sept ans après Meurtre dans un Jardin Anglais et deux autres films de Peter Greenaway, Michael Nyman signe la bande originale du Cuisinier, le Voleur, sa Femme et son Amant, où Michael Gambon en voyou cynique et dépravé va semer le trouble puis la désolation au sein d’un grand restaurant tenu par Richard Bohringer. Un huis clos outrancier dont on sort ébranlé, articulé en dix jours de bâfreries nourris de plans-séquences grandioses où se mêlent tous les sentiments humains, sur lesquels Nyman a posé une partition ad hoc… Les 12 minutes du Memorial sont solennelles et minimalistes, on le retrouve tout au long du film comme un leitmotiv accentuant la tragédie qui se joue sous nos yeux. Book Depository est trop lugubre pour qu’on y lise le moindre livre, et avec Miserere on retrouve avec émotion le personnage de Pup, un enfant à la voix d’ange qui chante en lavant la vaisselle.… Quatre ans plus tard, Michael Nyman mettra en musique La Leçon de Piano de Jane Campion, confortant à l’instar de Gabriel Yared son statut de compositeur classique pour le cinéma.