MC Solaar – Prose Combat

Claude MC Solaar est un rappeur français né à Dakar en 1969. Après des études studieuses, il publie son premier album en 1991, Qui Sème le Vent Récolte le Tempo et son single Bouge de là, faisant de lui le premier rappeur populaire en France. Trois ans plus tard paraît Prose Combat, où la langue règne en maîtresse sur des titres hip hop qui sonnent d’enfer ; Solaar reconnaissant l’influence du jazz sur la chanson À Dix de mes Disciples… Avec une référence à Brassens et un sample de GainsbourgNouveau Western est incontournable ; Superstarr où Laarso tacle les surfeurs à la plage des plagieurs ; j’aime aussi la structure en deux temps de La Fin Justifie les Moyens, partant d’une trompette pour nous mener à la guitare de Robert Johnson… Mais surtout il faut aller À la Claire Fontaine avec son scratch glissant autour de « la dubitative plume du poète du bitume », se plonger dans Séquelles pour ses paroles parfaites ou encore décortiquer L’Nmiaccd’htck72kpdp, une joute verbale avec Ménélik dans l’esprit des Fabulous Trobadors… Avec ses textes incisifs, déclamés avec tact et juste ce qu’il faut d’ego, Prose Combat est toujours aussi beau. « Elle était presque ma presqu’île… »