Maurice Ravel/Modeste Moussorgsky – Boléro/Rapsodie Espagnole/Tableaux d’une Exposition

Compositeur français né à Ciboure en 1875, Maurice Ravel apprend le piano à 6 ans et compose avant d’en avoir 18 ; inspiré par Satie et Debussy, respectivement ses aînés de 11 et 13 ans… Sur cet album paru chez Deutsche Grammophon et dirigé par Karajan en 1987, le Philharmonique de Berlin interprète le fameux Boléro, inspiré d’une danse espagnole en plus lent, ancêtre de la musique répétitive et dont j’appréciais le côté easy listening quand j’étais petit, bien avant de découvrir Terry Riley… Articulée en quatre mouvements, la Rapsodie Espagnole fait voyager mais je lui préfère les jardins de Manuel ; suivie des Tableaux d’une Exposition du compositeur russe Modeste Moussorgski, écrits pour piano en 1874 et orchestrés par Ravel en 1922, où l’on déambule dans les couloirs d’un musée au gré du thème de la Promenade, guidant nos pas le long de dix toiles mises en musique. Cette seconde demi-heure est la plus stimulante du disque, qui permet d’imaginer de nouvelles esquisses à chaque visite.