Massive Attack – Mezzanine

Mezzanine est une déclaration d’amour à la musique. Troisième album de Massive Attack, il paraît en 1998 et pour avoir fusionné en une seule potion la cold wave et le trip hop, mériterait une étiquette à lui tout seul… Avec son rythme lancinant et sa guitare pâteuse, Angel impose une rupture éclatante dès l’ouverture. Un duo sulfureux plus tard (Risingson), l’apparition d’Elisabeth Fraser sur Teardrop donne envie de croire aux miracles, suave à la surface d’un piano grave. La chanson est affolante, enregistrée en studio le jour de la disparition de son ami Jeff Buckley… L’instrumentale Exchange est parfaite pour assister à un lever de lune, elle précède Dissolved Girl où la basse dévore, la guitare surnage et Sara Jay décoche des mots éperdus vers Man Next Door, un cauchemar de voisinage incarné par Horace Andy, dont la noirceur est rehaussée par un sample de 10:15 Saturday Night des Cure. J’y frissonne à chaque fois… Black Milk voit le retour de Fraser se réverbérant sur fond de bourdons, puis en araignée endimanchée avec Robert Del Naja (Group Four)… Viscéral et rassasiant, avec un sens consommé de l’enchaînement, vingt ans après sa création Mezzanine reste incomparable.

acheter ce disque