Mahavishnu Orchestra – Visions of the Emerald Beyond

Un an après Birds of Fire, McLaughlin remanie son groupe et recrute en particulier le violoniste Jean-Luc Ponty, qui avait joué quelques années plus tôt aux côté de Frank Zappa. Paru en 1975, Visions of the Emerald Beyond est le second album issu de cette nouvelle mouture, paré d’un chant aux accents hippies sur les deux premiers titres. Les accords folk de Pastoral sont plus inspirés que les saccades de Can’t Stand Your Funk ; Faith monte au ciel et fait penser à Enigmatic Ocean paru deux ans plus tard, recommandé pour découvrir le travail solo de Ponty… Earth Ship et son clavinet se pose en intermède vaporeux avant de conclure avec trois titres enchaînés de Pegasus à On the Way Home to Earth, imposants et dignes d’une montée de rock progressif, la guitare ayant l’air de saluer Mike Oldfield… Un disque témoin du jazz fusion, abordable et produit par Ken Scott auquel on doit aussi Crime of the Century publié l’année d’avant.