Lush – Lovelife

Formé à Londres en 1989 par les chanteuses et guitaristes Miki Berenyi et Emma Anderson, Lush compte parmi les premiers groupes de shoegaze britanniques. Amies d’enfance, Miki et Emma forment différents groupes avant d’être rejoints par le batteur Chris Acland et le bassiste Steve Rippon ; ils signent l’ep Scar chez 4AD puis on les trouve en première partie de The Cure en 1990… Paru six ans plus tard, Lovelife dégage une énergie bon enfant au travers d’arrangements enlevés, portés par un duo de voix féminines rappelant l’enthousiasme de The Sounds… Derrière ses clochettes, I’ve been Here Before n’est pas tendre et Ciao! célèbre la liberté retrouvée ; des chansons militantes dont certaines me font penser à Lisa Germano (Papasan, Tralala) tandis que le peps de Last Night et la tendresse d’Olympia achèvent de rendre Lovelife précieux… Un disque où les paroles sensibles n’ont rien à envier au salmigondis sonore de Loveless paru cinq ans plus tôt ; plus léger que les Cocteau Twins et moins morose que This Mortal Coil, pour un brin d’optimisme au sein du label 4AD.