Lower Dens – Nootropics

Le second album de Lower Dens paraît en 2012, Nootropics du nom de ces substances qui modifient les processus cognitifs (la caféine, le chocolat, la nicotine…) Alphabet Song naît et meurt comme une vague à contre-courant ; le son de Brains est mat et ses rythmes minimaux, la guitare new wave et la voix remplit la baie, Stem rehaussant le bain d’une mélodie à la Cocteau Twins… Servi en deux temps, Lion in Winter s’ouvre sur une tranche ambient devenant post rock à la manière d’une narration de Godspeed You! Black Emperor, enchaînée par une boîte à rythmes digne de Jacno, et l’on croirait entendre Elli derrière la voix de Victoria Legrand… Lamento à l’orgue où le chant dissone, Nova Anthem précède In the End is the Beginning pour un final fragmenté, énumérant une liste de mots… Les claviers sont réfrigérés et les transitions à l’image de l’intrigante couverture de l’édition digipack ; imprévu et ténébreux comme un Loveless désaturé, Nootropics se donne peu à peu au gré des écoutes.