Low – The Curtain Hits the Cast

Paru en 1996, le troisième album de Low démarre avec les vocalises de Mimi Parker, discrètes pour ne pas troubler le chant d’Alan Sparhawk sur le contemplatif Anon… Obscur et désirable, The Plan s’égrène en cinq phrases répétées le long d’une guitare complice ; quatre mots suffisent à remplir les accords post rock de Coattails, et l’on pense à Mark Hollis sur ce titre où l’on se laisse porter à s’en faire tourner la tête, rien n’est en trop et la prouesse se répète avec Laugh et ses 9 minutes de silence révolté, où l’on entend une mouche voler avant le retour de cordes suggérant les grands espaces de Dead Man… À ce stade c’est déjà un grand album, pourtant le plus saisissant est à venir avec Do You Know How To Waltz? qui corse la sauce aussi sûrement que The Thinner the Air, sa vrille résonnante de 14 minutes abaissant l’une après l’autre nos barrières vitales… On termine avec Dark, une comptine au titre trompeur et où Alan boit du petit lait, conscient d’avoir touché son auditoire avec un nouveau chef d’œuvre : The Curtain Hits the Cast reconnaissable à la petite caisse claire de Mimi en couverture.