Low – Secret Name

Trois ans après The Curtain Hits the Cast, Low rejoint Kranky, le label de Labradford basé à Chicago qui publie Secret Name ; un disque où le trio de Duluth s’essaie à des arrangements shoegaze et allégés (Starfire, Misouri) dont les textes rallongent et les guitares s’effacent (Weight of Water), s’enchaînant avec une certaine paresse jusqu’à Don’t Understand où le bassiste Zak Sally assène une ligne rythmique époustouflante à l’aide de son optigan, l’ancêtre des échantillonneurs utilisé dans les années 70 et qui rappelle le mellotron des King Crimson, avec des étagements dignes d’une montée post rock… Après ce monument, le soufflé retombe vers des berceuses qui sont loin de produire le même effet que Lullaby ; installant Alan et Mimi dans un registre plus proche de Stina Nordenstam, ce qui n’est pas sans charme et puis je les ai vus en concert à Paris cette année-là, sur la péniche La Balle au Bond dans un cadre intimiste, ajoutant à mon indulgence quant à ce disque un peu flemmard.