Louis Chedid – Anne, ma Sœur Anne

Auteur-compositeur-interprète français, Louis Chedid est né en Égypte en 1948. Il étudie la musique, le cinéma et devient chef monteur chez Gaumont en 1973, où le directeur artistique de Barclay entend une de ses chansons et lui fait d’enregistrer un premier album. Il connaît son premier succès en 1978 avec T’as Beau pas être Beau, puis Ainsi Soit-il (tel est le nom du film) trois ans plus tard… C’est en 1985 qu’il écrit la chanson que personne n’a oubliée, Anne, ma Sœur Anne où évoquant la mémoire d’Anne Frank, le chanteur s’adresse à l’enfant et lui apprend que l’extrême droite est de retour en France, créant un parallèle saisissant et qui inspire la révolte, aujourd’hui comme il y a trente ans car la tendance ne s’est hélas pas inversée. « Beaucoup trop d’indulgence, trop de bonnes manières… » Ouvrant le huitième album de Louis Chedid, cette chanson-titre éclipse toutes les autres, de l’entraînant Taxi Boy au badin God Save the Swing ; nous sommes passés dans un disque de variété mais à la dernière piste, Anne, ma Sœur Anne s’immisce à nouveau dans une version instrumentale, comme une piqûre de rappel.