Louis Arti – De Bilit à Tête de Pluie

Louis Arti est né en Algérie en 1944. Il autoproduit son premier disque en 1978, Lothringen, puis signe en 1983 chez Epic CBS, grâce au flair de Frank Thomas. Il est également peintre, écrivain et s’investit quotidiennement dans la vie associative de sa région d’accueil, la Lorraine… Un soir de 1999, j’écoute distraitement France Inter lorsqu’une chanson troue la nuit, c’est Tête de Pluie et l’univers de Louis Arti vient d’entrer chez moi, sans crier gare comme dans les rencontres qui comptent. Bilit enchaîne et le mal est fait, une voix, une poésie à ciel ouvert qui va me hanter jusqu’à ce que je mette la main sur cette anthologie comprenant l’intégralité de ses trois premiers albums, gorgés de grâce et de feu dans des textes où se mêlent la révolte, le vécu et la dérision. Car si l’âme de son travail est souvent torturée, Louis Arti s’ouvre au monde avec une force qui remue longtemps. J’avais vu son spectacle Tête de Pluie, en l’an 2000 à Bobigny, où il se souvient des années d’errance et partage avec son public les rencontres qui vont l’aider à devenir ce poète, ce conteur, ce chanteur unique.