Louis Armstrong – Louis and the Good Book

Arrangés par King Oliver, qui contribua à faire connaître Louis dès 1922, ces douze morceaux sont souvent inspirés de l’Ancien Testament, Nobody Knows the Trouble I’ve Seen ou Go Down Moses évoquant les thèmes de la misère et de l’esclavagisme, intimement liés à la vie d’Armstrong. Cela n’empêche pas ce disque de dégager une bonne humeur communicative, la musique y étant comme toujours pleine de verve, la voix de Louis râpeuse comme on l’aime, secondée par un chœur de dix chanteurs. Je peux me passer en boucle Shadrak et Ezekiel Saw de Wheel, le groove de ce dernier étant renversant, car lorsque blues et negro spiritual se rencontrent sous la bannière du trompettiste, les anges sont juste à côté.