Linda Perhacs – Parallelograms

Née en Californie en 1943, Linda Perhacs est une chanteuse et guitariste américaine. Dentiste de profession, sa musique retient l’attention du compositeur Leonard Rosenman, en l’occurrence un de ses patients et qui va produire son premier album Parallelograms en 1970 chez Kapp, le label des Silver Apples… Mais il ne trouve pas son public et Linda retombe dans l’oubli jusqu’en 1998, lorsque le label Wild Places le réédite en vinyle puis cinq ans plus tard en cd sous l’impulsion de la « New Weird America », une expression saluant le renouveau de la folk psychédélique… La voix de Linda se dédouble sur Chimacum Rain et de ses lèvres coule une pluie sensuelle suivie des murmures de Dolphin ; même recette avec Call of the River dans une fresque éthérée où elle est à la fois aux chœurs et au chant, et encore avec le titre éponyme où les octaves se répondent dans une ambiance irréelle qui me rappelle Beaver & Krause… Parmi les bonus, If you Were my Man est un gros câlin avant Spoken Intro to Leonard Rosenman où émouvante, Linda nous livre ses secrets pour rendre le son de la pluie, au carillon puis au xylophone… Entre Comus et Jandek, la tendre liberté de Linda s’impose naturellement.