Leonard Cohen – The Future

Lorsque Leonard Cohen revient fin 1992 avec The Future, quatre ans ont passé depuis son dernier album. Et celui qui a toujours pris le temps nécessaire à la sortie de ses disques, nous propose là encore un travail avoisinant la perfection, creusant cette fois jusqu’au bout le sillon folk pop esquissé sur I’m your Man… Assisté d’une formation quasiment symphonique, Leonard égrène ses thèmes favoris à travers 9 chansons d’une durée moyenne de 7 minutes, où sa « voix d’or » véhicule la révolte et la passion, l’amour et la foi… Oliver Stone ne s’y est pas trompé lorsqu’en 1994, pour illustrer son fascinant film Natural Born Killers, il choisit trois des meilleures chansons de l’album : The Future, Anthem et Waiting for the Miracle, cette dernière étant une vraie bombe à chair de poule… D’autres titres sont plus légers, et ils sont bienvenus : Always est un hymne à l’amour façon impro de jazz, tandis qu’une étonnante instrumentale termine l’album, Tacoma Trailer et ses claviers atmosphériques… Vingt-cinq ans après son premier opus, Cohen reste un maître à faire vibrer les cordes sensibles.