Leftfield – Leftism

Créé à Londres en 1989 par Neil Barnes et Paul Daley, Leftfield est un groupe de musique électronique britannique. Après diverses expériences au sein de groupes house, ils unissent leurs efforts et leur son prend une forme plus personnelle faite de dub et de reggae, de rythmes jungles ; ils publient des singles à partir de 1990 et sont révélés grâce au titre A Final Hit sur la bande originale de Trainspotting en 1996… Paru l’année précédente, leur premier album Leftism est survitaminé à faire tomber les feuilles d’une plante verte située à côté de l’enceinte. Afro-Left progresse vers un tempo puissant émaillé du dialecte tribal et rapide de Neil Cole, au nombre des invités sur ce disque dont les claviers acides provoquent des tournis sonores (Original avec le chant de Toni Halliday, Space Shanty, Storm 3000) dignes des meilleurs manèges de fête foraine… On n’oublie pas Johnny Rotten tout à son élément sur le fiévreux Open Up bouclant cet opus trip hop et trance, aussi remuant que les Chemical Brothers avec un supplément d’âme qui les rapproche de The Shamen.