Led Zeppelin – How the West was Won

Les concerts enregistrés par Led Zeppelin en 1972 ont été édités en 2003 sur How the West was Won, un triple cd immersif de par sa qualité sonore et sa playlist. Les standards sont là et deviennent passionnants lorsque Page les revisite à travers de larges solos improvisés (Heartbreaker, Stairway to Heaven, Bring it on Home…), au-delà de ces virtuosités attendues il y a trois morceaux que l’on n’est pas près d’oublier : Dazed and ConfusedWhole Lotta Love et Moby Dick, défiant chacun le temps et l’espace durant 25, 23 et 19 minutes ! Les deux premiers sont des medleys entremêlant standards de blues et bourrasques de guitares, vertiges vocaux où l’invention remporte la mise ; le troisième est une extension de la célèbre instrumentale à la batterie, d’une durée hystérique et qui fait pousser le volume de minute en minute, jusqu’à ce que le voisin vienne frapper à la porte… Peu de groupes augmentent leur concert d’autant de musique inédite, et l’on en ressort épuisés, les sens régalés comme si l’on avait écouté à la suite le Live Music de Can et B’Boom des King Crimson.