Last Days – Satellite

Compositeur de musique électronique britannique, Graham Richardson est né à Newcastle. Batteur de formation, il s’installe à Edimbourg au début des années 2000, où il compose en solo sous le nom de Last Days avant de se faire repérer sur MySpace par Mike Cadoo, grâce auquel il publie un premier opus en 2006, Sea sur le label californien n5MD. Paru sept ans plus tard, son quatrième album Satellite explore un territoire à mi-chemin entre l’ambient et le post rock, où les pianos dissonnent et les clochettes hésitent (If), où le brouillard est électrique (Envelope) et les violons ont des remous en sourdine (Escape Velocity), où la pluie sur les trottoirs détrempés invite  à une marche sans lune le temps d’After the Flood, dont on se demande inévitablement s’il s’agit d’une allusion au Laughing Stock des Talk Talk… Délicats et fantomatiques, situés quelque part entre Mark Hollis pour la retenue et Deaf Center du côté des textures, les sons de Last Days brillent par leur suggestivité.

acheter ce disque