La Düsseldorf – La Düsseldorf

Fin 1975, Neu! ayant fait long feu le guitariste Klaus Dinger s’associe à son frère Thomas aux percussions et Hans Lampe aux claviers. La Düsseldorf est né, qui produit son premier album éponyme l’année suivante. C’est l’occasion pour Dinger de revenir à son style plutôt punk qu’ambient, déjà affirmé sur Neu! ’75 et amplifié d’emblée avec la chanson La Düsseldorf, occupant le tiers de l’album et dont le maître-mot est « Düsseldorf », entonné à l’envi au gré d’une chanson fleuve. De lourdes guitares alternent avec un clavier aérien sur Silver Cloud ; Time terminant l’album sur une note apaisée, ses échos philosophiques étant audibles quand on comprend trois mots d’allemand. David Bowie n’était pas avare d’éloges au sujet du trio düsseldorfois, qui l’année suivante s’installera à Berlin pour y écrire sa trilogie.