Kraftwerk – Trans-Europe Express

Deux ans après Radio-Activity, le sixième album de Kraftwerk paraît sur le label Kling Klang, du nom de leur propre studio d’enregistrement situé dans une rue de Düsseldorf. On y trouve l’efficace Trans-Europe Express et Franz Schubert fait le plein d’arpèges, mais Showroom Dummies est un peu bête et Europe Endless agace le tympan, avec un violon digne de la carte son d’un Commodore 64… L’album est sauvé avec The Hall of Mirrors, une perle lancinante que reprendra Siouxsie Sioux dix ans plus tard, ou encore Metal on Metal et son mélange de rythmes et de samples audacieux ; toutefois il semblerait que le groupe ait cessé de prendre l’autoroute au profit d’une locomotive de plus en plus grosse.

acheter ce disque