Kraftwerk – The Man-Machine

Septième album de Kraftwerk, The Man-Machine voit le jour en 1978. Tout comme son prédécesseur, certaines chansons sont proposées dans des langues différentes selon le pays où le disque est vendu. Ainsi, la voix anglaise de The Robots devient allemande dans sa version autochtone Die Roboter. Les mélodies s’amplifient et la production s’étoffe, l’iconographie aussi et nos quatre impassibles sont cette fois photographiés à la façon suprématiste… sehr sowjetisch ! Deux morceaux sortent du lot : Spacelab s’essayant à la cosmicité et le crescendo à un seul mot de The Man-Machine, en revanche The Model sent le réchauffé et Metropolis n’aurait pas intéressé Fritz Lang. Le tout tient en 37 minutes, emballez c’est pesé.