King Crimson – USA

En mai 1975, six mois après la (première) dissolution des King Crimson, la maison de disque propose un bel os à ronger avec ce concert ayant eu lieu juste avant l’enregistrement de Red. Où Larks’ Tongues 2 ploie sous les violons et John Wetton électrise Exiles, l’inédite Asbury Park (du nom de la ville ou ils se sont produits) ajoutant à la veine énergique de Fracture et Starless, qui closent le disque en prenant tout le temps d’atteindre leur sommet respectif… On est aussi ravi de retrouver 21st Century Schizoid Man, gueulard et saturé comme il se doit, au sein d’un concert d’une grande clarté sonore pour son époque, même s’il est parfois compliqué de couvrir les sifflets d’un public surexcité lorsque le début d’un solo n’est pas assez fort en décibels à son goût… Synthétique et enragé, USA séduira tant les inconditionnels que ceux qui sont à la recherche d’un passeport pour la première odyssée des King Crimson.