Kim Wilde – The Very Best of

La pop star la plus sexy des années 80 est née en 1960 dans la banlieue de Londres. Le temps d’étudier les beaux arts, elle fait ses premiers pas vers la gloire en 1981 avec Kids in America, un de mes premiers 45 tours… Managée par son père et musicien Marty, puis par son frère Ricky, elle enchaîne les tubes de Chequered Love à Cambodia, surfant sur la vague new wave sans s’interdire d’aborder des sujets sensibles, par exemple avec View From a Bridge (can’t take anymore…) J’avais cassé ma tirelire pour acheter son troisième album Catch as Catch Can, sans doute influencé par la couverture (en vinyle c’était quelque chose), aussi ai-je fini par succomber à cette première anthologie cd parue en 1987, où parmi ses incontournables des titres moins connus n’ont pas été oubliés : Take me Tonight, Stay Awhile, Dancing in the Dark… Après l’an 2000, tout en continuant à enregistrer un disque ça et là, Kim s’est reconvertie dans l’horticulture.