Kevin Coyne – Marjory Razorblade

Kevin Coyne est un auteur-compositeur-interprète et écrivain britannique né en 1944. Il étudie les arts plastiques mais se passionne surtout pour le blues américain, écrit des chansons et une fois diplômé, travaille durant trois ans comme infirmier dans le service psychiatrique d’un hôpital dans le Lancashire. En 1969, rejoint par le guitariste Dave Clague, ils forment le groupe Siren et signent leur premier disque chez Dandelion, le label que vient de créer John Peel. Coyne y publie son premier album solo trois ans plus tard, Case History, mais Dandelion fait faillite et c’est le disque suivant qui va le faire connaître, Marjory Razorblade publié chez Virgin… C’est blues et c’est folk, c’est délirant comme du punk mais construit comme de la country, ça commence a cappella par un hymne halluciné à Marjory Razorblade suivi de près par le rêve de Marlene ; il y a l’ennui des Eastbourne Ladies, la complainte d’un Old Soldier et puis le désopilant Karate King : pas moyen de s’ennuyer avec ce trublion facétieux, qui mérite plusieurs passages si l’on veut avoir une juste idée de sa singularité.