Kendra Smith – Five Ways of Disappearing

Née en 1960, Kendra Smith est une chanteuse et compositrice américaine de musique alternative. Sa carrière débute aux côtés de The Dream Syndicate puis d’Opal où elle est aussi bassiste, avant de publier chez 4AD son premier et unique album solo en 1995 : Five Ways of Disappearing… Le grain de sa voix tamisée est reconnaissable dès Aurelia où elle joue du doumbek, un tam-tam qui vient pimenter le synthé et la guitare ; suivi de l’harmonium sur Bohemian Zebulon qui m’évoque Nusrat Fateh Ali Khan. In Your Head et Drunken Boat sont plutôt dreampop et se rapprochent de Lush, avant le velours lancinant de Get There et Bold Marauder, écrins new wave bouclant cet opus où tous les styles tiennent ensemble, liés par une sensualité musicale sans pareille et qui rappelle parfois Cobalt Blue, paru lui aussi chez 4AD trois ans plus tôt… Après ce disque, Kendra est retournée vivre en Californie dans sa cabane au fond des bois, construite de ses mains et où elle n’a longtemps pas voulu d’électricité. « We are flying without a worry or a care… »