Kate Bush – The Dreaming

The Dreaming est le quatrième album de Kate Bush, et le premier qu’elle a entièrement produit. Deux ans plus tôt, le single Babooshka a amplifié sa notoriété, lui permettant de donner libre cours aux expériences les plus diverses, en particulier grâce au Fairlight CMI, le pionnier des synthétiseurs… Enregistré sur une période de plus d’un an, dans un souci de perfection coutumier ; The Dreaming est souvent considéré comme son projet le plus ambitieux, malgré un accueil mitigé à sa sortie. On y trouve des narrations élaborées (Get out of My House évoque The Shining de Stephen King, il y a aussi la magie de Houdini) mélangeant chœurs et récitations, cris et chuchotis dans une palette assez foutraque, sucrée plutôt qu’effervescente, voire indigeste à force de cette sophistication mise en avant, palpable au détour de chaque sillon. Hormis All the Love et ses samples de messages sur répondeur, je peine à trouver du sublime dans ce curieux disque.