Karen Dalton – It’s so Hard to Tell who’s Going to Love You the Best

Karen J. Dalton est une chanteuse, guitariste et joueuse de banjo américaine née en 1937. Associée à la scène musicale folk de Greenwich Village, aux côtés de Fred Neil qui signe la chanson Little Bit of Rain présente sur son premier album, elle était admirée par Bob Dylan… Paru en 1969, It’s so Hard to Tell who’s Going to Love You the Best regroupe dix chansons forgées dans le blues traditionnel, que Karen s’approprie avec une facilité irréelle. Accompagnée de sa guitare 12 cordes, d’une basse et de percussions réduites au minimum, la voix de Dalton transporte immédiatement vers le fragile territoire des oubliés de la vie, et l’on se laisse porter par Ribbon Bow, I Love you More than Words can Say ou It Hurts me Too ; vaincus par la beauté de cet organe vocal inclassable, dont la douceur gutturale aurait fait craquer Robert Johnson… La première écoute peut et doit même dérouter car la transcendance est à ce prix : un pont d’or vers la grâce comme on n’en croise pas si souvent dans l’histoire du blues.