Joy Division – Heart and Soul

En 1976, après avoir vu un concert des Sex Pistols à Manchester, le guitariste Bernard Sumner et le bassiste Peter Hook forment le groupe Warsaw, en hommage à Bowie. Rejoints par le batteur Stephen Morris, ils se rebaptisent Joy Division et recrutent le chanteur Ian Curtis par annonce ; la présence scénique et les textes de ce dernier attire l’attention, John Peel les programme en 1979 puis Factory publie leur premier opus Unknown Pleasures. Formés la même année que Siouxsie et The Cure, ils sont associés à la cold wave mais leur son est à la fois plus tranchant et engourdi, réverbéré comme le soleil sur la banquise… Closer paraît l’année suivante lorsqu’à la veille de se rendre aux États-Unis pour leur première tournée ; de santé fragile et ne supportant pas la notoriété, Ian Curtis se pend dans sa cuisine à l’âge de 23 ans… Un mois après, la chanson posthume Love Will Tear us Apart devient la plus célèbre du groupe ; présente ainsi que leurs deux albums studios sur le coffret Heart and Soul paru en 1997, où 81 morceaux sur 4 cd regroupent la quasi totalité de leurs enregistrements. Avec raretés (Exercise One, No Love Lost, As you Said) et concerts dans leur jus pour 5 heures de musique orageuse.