John Cale – The Academy in Peril

John Cale est un auteur-compositeur-interprète anglais né en 1942. Il apprend d’abord le violon, et à 21 ans participe à un concert-marathon où il joue du piano durant dix-huit heures. En 1965, il fonde le Velvet Underground avec Lou Reed, dont il s’éloigne dès 1968 pour cause de divergences artistiques. Producteur et arrangeur, il apparaît aux côtés de Nico sur The Marble Index, ou Bryter Layter de Nick Drake… Paru en 1972, The Academy in Peril est son second ou troisième album solo, selon que l’on inclue ou pas Church of Anthrax en collaboration avec Terry Riley. L’album démarre avec The Philosopher et ses rythmes entraînants, poursuit avec un hommage en règle à Brahms et la subtile mélancolie de The Academy in Peril, tandis que Days of Steam nous flatte d’une mélodie pleine de gaieté. Il y a aussi les titres enregistrés avec le Royal Philharmonic Orchestra, dont les poignants Three Orchestral Pieces ; aboutissant à un disque instrumental hybride, oscillant entre classique et rock avant-gardiste. Signée Andy Warhol, la pochette montre vingt-cinq diapositives Kodak et presqu’autant de regards.