Jóhann Jóhannsson – Englabörn

Jóhann Jóhannsson est un compositeur et musicien islandais né à Reykjavik en 1969. Il apprend le piano à l’âge de 11 ans puis étudie la littérature avant de revenir à la musique en 1988 au sein des Daisy Hill Puppy Farm, un groupe de shoegaze repéré par John Peel… En 1999, Jóhannsson fonde Kitchen Motors, un laboratoire multidisciplinaire où tous les styles se mélangent lors de performances scéniques ; avant de publier son premier album trois ans plus tard, Englabörn qui sera réédité chez 4AD en 2007… Écrite afin d’illustrer une pièce de théâtre, l’œuvre se compose de morceaux courts pour quartet de cordes et percussions, Jóhann se chargeant du piano et des effets electro dont il use avec parcimonie… Filtrée et étirée, sa voix d’éther ouvre et referme ce périple minimaliste (Odi et Amo), les rythmes de Salfraedingur rappelant Moondog ; tandis que la boîte à musique de Colleen n’est pas loin (Bad et Karen Byr Til Engil)… On pense aussi aux violons de Murcof le long de ce voyage fusionnel combinant musique classique et ambient, et à Hector Zazou et ses Chansons des Mers Froides, auxquelles avait participé sa compatriote Björk.