Jimmy Somerville – The Singles Collection

Le chanteur à voix aiguë le plus célèbre des années 80 est Écossais, né en 1961 à Glasgow. Il fonde le groupe Bronski Beat en 1983, aux côtés de Steve Bronski et Larry Steinbachek, qui cartonne d’emblée avec le single Smalltown Boy, une exquise balade synthpop dénonçant la discrimination dont est victime un jeune gay provincial. L’année suivante, Why? décline le même thème et marque un nouveau succès, suivi d’un medley créatif emprunté à Donna Summer et John Leyton, I Feel Love/Johnny Remember me… Puis Jimmy s’en va fonder The Communards aux côtés du pianiste Richard Coles, alignant de nouveaux hits avec Never Can Say Goodbye, Disenchanted et You are my World en 1986 ; j’avais alors 17 ans et ceux qui ont lu La vie triée devinent mon rapport ambigu avec ces chansons haut perchées… Fin 1989, Somerville sort un album solo avec You Make me Feel et une reprise de Comment te dire Adieu ; autant de titres qui figurent sur l’anthologie de cette voix d’exception dans l’histoire de la pop, capable aussi d’aller dans les graves en délivrant au passage quelques frissons. « You and me together, fighting for our love… »