Jethro Tull – Aqualung

Le chanteur et flûtiste Ian Anderson et le pianiste John Evans se rencontrent en 1963 et forment le groupe britannique Jethro Tull quatre ans plus tard,  empruntant leur nom à un pionnier agronome du dix-septième siècle. Imprégnée de blues mais aussi de folk et de rock, leur musique est reconnaissable au jeu intensif d’Anderson à la flûte, sa voix emphatique ajoutant à l’originalité… Aqualung est leur quatrième album studio, qui paraît en 1971 et alterne riffs hard rock et pièces plus tranquilles, le long d’un fil narratif évoquant les rapports entre l’homme et Dieu… Cross-Eyed Mary a des airs de Led Zeppelin et Mother Goose penche vers Tom Rapp, le véloce Locomotive Breath démarre comme Supertramp et se termine du côté des Who ; la guitare nostalgique de Wind Up préfigurant The Wall… Qualifié abusivement de concept album progressif, Aqualung est certes virtuose mais s’éparpille dans toutes les directions, sans pouvoir prétendre à l’ampleur de Days of Future Passed ou Lizard.