Jean-Michel Jarre – The Heart of Noise

Il en invite d’autres et il remet ça, un an après The Time Machine, Jarre aligne 18 nouveaux duos electro, démontrant avec une certaine insistance sa capacité à se mettre au goût du jour… Aux côtés de Rone, le morceau éponyme est tonique et condense une recette désormais bien rodée, la trance optimiste de Primal Scream fonctionne sur As One et les collages chers à The Orb ne sont pas trahis sur Switch on Leon ; Siriusmo servant un Circus acide et original… Côté déceptions, les Pet Shop boys abusent du vocoder et Gary Numan est en service minimum, Yello ne s’est pas foulé et Christophe a préféré chanter en anglais pour ses retrouvailles avec l’auteur des Mots Bleus… Exit est musicalement fracassant, mais la façon dont a été mis en scène le discours d’Edward Snowden est navrante, Jarre s’étant pris pour Robin Rimbaud… Avec son titre et ses gros sabots (Art of Noise a sans doute décliné l’invitation), son rabat prévu pour accueillir le précédent volume (au cas où on aurait oublié de l’acheter) et quelques ratés qui font tache, une impression de remplissage domine ce second volume.