Jean-Michel Jarre – Oxygène 14-20

40 ans après Oxygène et 19 ans après Oxygène 7-13, Jean-Michel Jarre nous invite au troisième volet de son œuvre phare, qui devrait s’intituler Oxygène 14-20 et non « Oxygène 3 » ; une bourde sans doute liée à des considérations marketing mais l’on aurait espéré davantage d’intégrité de la part d’un des plus gros vendeurs de disques en France… Après une déambulation sur clavier tendre (Part 14), le Lyonnais revient aux vagues oxygénées (Part 15) et s’égare dans des bruissements (Part 16) vers l’incontournable 45 tours (Part 17), qui passe plutôt bien mais n’inondera pas les ondes comme l’avait fait Oxygène 4 avec Jean-Lou Lafont… Part 18 ne parvient pas aux talons d’Eno et il faut attendre la fin de l’album pour être vraiment rivé, Part 19 faisant écho à Oxygène 7 avec une pointe subliminale de Jacno Future (Alex Beaupain), enchaînée avec une mémorable Part 20 où la scène s’assombrit sur des orgues désaccordées, en écho à Oxygène 3… Il y a 19 ans le bond était saisissant, ici l’exercice est agréable sans apporter l’amplitude attendue d’une trilogie.