Jean-Michel Jarre – Les Concerts en Chine

Fin 1981, Jean-Michel Jarre est l’un des premiers occidentaux à organiser une série de concerts à Pékin et à Shanghai. Parus l’année suivante, Les Concerts en Chine ne se contentent pas de revisiter ses deux albums précédents mais proposent plusieurs morceaux composés pour l’événement, aboutissant à un cd hybride entre concert et album à part entière… L’ouverture met dans le bain sur fond de reprise au ralenti des Chants Magnétiques Part 1, suivi d’un gracieux Arpegiateur et de Jonques de Pêcheurs au Crépuscule, adapté d’un chant traditionnel et accompagné à la cithare… Equinoxe IV et VII sont de la partie (avec une foule enthousiaste qui tape dans ses mains !), on voyage dans l’Orient Express avant d’autres extraits des Chants Magnétiques, jusqu’à la Harpe Laser que Jarre utilise ici pour la première fois en public, voisine de La Nuit à Shanghai et toutes deux aussi inspirées qu’un intermède des Boards of Canada… Les clins d’œil entre les morceaux sont futés (voix d’enfants, coup de klaxon, extraits radiophoniques, ping-pong), Souvenir de Chine instillant même une touche de nostalgie à la fin de ce double album où sans se renier, Jarre a su s’adapter au régime ambient.