Jean-Michel Jarre – Chronologie

En 1993, Jean-Michel revient avec une Chronologie sévèrement marinée dans la synthpop et la house, en 8 parties dont la moitié sont difficilement écoutables en entier. Part 1 est une suite de pompes chorales à la Vangelis, convaincante et synthétisant de multiples envolées avant de s’achever sur un soupçon rappelant Equinoxe. Assisté de Patrick Rondat à la guitare électrique tendance heavy metal, Jarre égrène une mélodie sobre et mélancolique sur la Part 3, avant de s’essayer au turntablism sur la Part 5, à la façon de Rockit toutes proportions gardées. Le reste est noyé dans de la bouillie electro datée, truffée de tics et n’arrivant pas à la cheville du plus modeste album de Yello, loin des ambitions musicales d’Oxygène ou des Chants Magnétiques.