Jay-Jay Johanson – Poison

Jay-Jay Johanson est un auteur compositeur interprète suédois né en 1969. Musicien autodidacte, il s’intéresse d’abord au rock puis à la clarinette, au saxophone et intègre une formation de jazz jusqu’en 1994 où découvrant Portishead, les textures trip hop prennent le dessus… Je m’y intéresse avec son troisième album Poison, paru en 2000 chez RCA et dont l’habileté sonore alliée à sa voix de dandy haute perchée font mouche dès Believe in Us, et plus loin avec Anywhere Anytime qui se rapproche de Massive Attack ; Changed étant un titre magnifique n’appartenant qu’à lui… Keep it a Secret n’est pas sans rappeler les Cocteau Twins, Robin Guthrie étant au nombre des invités, tandis que Time is Running Out donne envie d’égrener Seventeen Seconds ; mais cet album fascinant à sa sortie possède une autre facette qui désormais m’enquiquine, où le crooner s’adonne en geignant à l’autoflagellation. Le temps n’a pas bonifié ces chansons (Escape, Colder, Alone Again, Far Away…), aussi et sans rien enlever à sa créativité, avec le recul je crois que j’ai trop écouté Jay-Jay.