Jane Birkin – Arabesque

Sous l’impulsion du violoniste Djamel Benyelles, complice de longue date de Khaled et Cheb Mami, Jane Birkin accommode quatorze titres de Gainsbourg à la sauce orientale, entourée d’autres musiciens oranais ou kabyles, donnant une tonalité ralentie à des textes souvent mélancoliques, la voix de Jane se prêtant bien au jeu du temps arrêté. Un enregistrement en public, à l’atmosphère communicative et sorti en 2002, dans la foulée d’un spectacle parisien ; mais l’origine d’Arabesque remonte à l’été 1999, où France Culture en avait assuré la production et la diffusion depuis Avignon. Frissons garantis avec Les Clés du Paradis, L’amour de Moi ou Valse de Melody ; autre émotion forte avec les lectures enchaînées de Close to the River et Dépression au-dessus du jardin. Paroles et photographies superbes ornent le livret, signées Gabrielle Crawford.